Formation en e-commerce par Yomi Denzel : Info ou intox ?

Internet est un véritable atout commercial dans le monde numérique qui est le nôtre. De nombreux métiers du web voient le jour à l’instar du e-commerce. Depuis quelque temps maintenant, le e-commerce ne cesse de défrayer la chronique auprès des internautes à cause des success-stories qui se multiplient sur la toile. C’est par exemple le cas de Yomi Denzel, jeune entrepreneur millionnaire parti de rien et à la tête d’une fortune conséquente. Celui-ci offre d’ailleurs des formations gratuites et payantes en e-commerce et attire beaucoup de personnes à la recherche d’une vie facile et sans souffrance. Nous avons donc décidé de nous intéresser de près à cette formation. Formation en e-commerce de Yomi Denzel ? Est-ce fiable ?

E-commerce, qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup en parlent, mais peu de personnes savent de quoi il s’agit. Le e-commerce ou commerce en ligne ou encore commerce électronique est tout simplement l’offre de bien et de services pouvant faire l’objet de rémunération principalement par le biais d’internet et aussi par l’intermédiaire de réseaux informatiques. Le commerce en ligne fait intervenir des acteurs aussi divers que variés.

Dans ce sens, on parlera de relation « business to government » ou B2G quand les protagonistes sont le gouvernement et une entreprise quelconque. On parlera de commerce « business to business » ou B2B lorsque les transactions font intervenir deux entreprises distinctes. Ces interactions peuvent tout aussi bien concerner une entreprise et ses employés, une entreprise et ses consommateurs, et même deux groupes de consommateurs.

Qui est Yomi Denzel ?

Qui est Yomi Denzel ?

Ce jeune homme n’ayant pas encore la trentaine et déjà riche à millions est le fils d’un immigré. Sur sa page web, il raconte son histoire et les raisons qui l’ont poussée vers le commerce en ligne. Il provient d’une famille aux conditions de vie précaires, classique de familles immigrées. D’après ses propos, il aurait eu un premier déclic en vivant au quotidien en compagnie de familles et d’enfants aux conditions de vie bien meilleures que la sienne.

 Après avoir expérimenté la vie professionnelle dans une grande multinationale, il conclut que ce style de vie ne lui convenait pas. C’est ainsi que ce dernier se lança dans le business en ligne. Notez que le business en ligne ou e-business est différent du commerce en ligne ou e-commerce dans la mesure où le premier s’intéresse à la relation vendeurs consommateur et cherche à fidéliser sa clientèle par divers moyens alors que le deuxième sert juste d’interface entre vendeur et consommateur sans soucis de fidélisation. 

Aujourd’hui, la notoriété de ce jeune entrepreneur ne cesse de s’accroître. Et pour cause, son hyperactivité sur les réseaux sociaux comme Instagram et ses vidéos publiées sur sa chaîne YouTube. Il est souvent fait mention de sa formation sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, Yomi Denzel diversifie ses activités en s’orientant désormais vers le dropshipping et fidélise son audience avec des compétitions périodiques aux récompenses de rêve. 

Détails relatifs à la formation Yomi Denzel

En tapant dans votre barre de recherche le nom Yomi Denzel, l’un des premiers résultats que vous trouverez parlera de la formation en e-commerce que ce dernier propose. Très peu d’informations ont été trouvées à cet effet.

D’après Yomi Denzel, la réussite de tout homme est appréciable à travers les quatre piliers que sont le pouvoir financier, la bonne santé, une vie sociale épanouie et le bonheur absolu.

Pour parvenir à cette étape, deux types de formations sont proposées à ceux qui souhaitent faire leurs premiers pas dans le domaine du e-commerce.

 La première est une formation gratuite qui devrait vous permettre d’apprendre les bases du business en ligne et les stratégies d’accroissement de la clientèle comme la communication sur les réseaux sociaux, le marketing digital et le marketing d’influence ou « influence marketing ». Le marketing d’influence consiste à utiliser des leaders d’opinion comme les influenceurs pour promouvoir votre activité.

Pour ce qui est du deuxième type de formation intitulé Ecom Pro, son promoteur la décrit comme la meilleure formation en e-commerce de la francophonie. Tout au long de cette dernière, vous devriez bénéficier des conseils des meilleurs experts, d’un programme de coaching personnalisé avec plusieurs heures de vidéos pour vous guider pas à pas jusqu’à rentabiliser votre affaire, et tout ceci en moins de 30 jours.

Peut-on réellement croire en cette formation : Avis d’expert

Pour les sceptiques, cette formation littéralement tombée du ciel est à prendre avec des pincettes. Pour en juger, décryptons la vie professionnelle de Yomi Denzel.

La transparence

À ce jour, l’activité de Yomi Denzel tourne essentiellement autour de dropshipping. En résumé, lorsqu’un client lance une commande, c’est le fournisseur qui envoie directement le produit commandé au destinataire par l’intermédiaire du e-commerçant en échange de quoi il reçoit en profit une partie de la valeur de la marchandise.

 Sur sa chaîne YouTube, Yomi n’hésite pas à partager ses résultats d’activité et des vidéos montrant les transactions effectuées sur plusieurs heures. Il fait partie des très rares youtubeurs dans le domaine qui soient aussi clairs dans leur activité ce qui représente un point positif pour sa formation.   

Le travail d’équipe

Pour nous, croire qu’à lui seul, Yomi Denzel puisse gérer toutes ses activités est difficile. Il est vrai que l’expérience joue en sa faveur, mais il ne peut clairement pas tout faire. C’est pourquoi il est accompagné par de nombreux associés qu’il mentionne fréquemment dans ses vidéos.

Étant conscient du fait que seul on ne peut atteindre de pareils résultats et au vu de la confiance et de l’implication dont font preuve ses associés envers lui, une formation proposée par Yomi Denzel est très probablement d’une grande fiabilité.

Une totale maîtrise de son sujet

Parfois, la qualité d’une formation s’apprécie par la maîtrise dont fait preuve le promoteur. Et à cette épreuve, Yomi passe haut la main. En effet, lors de ses présentations, l’emploi de termes techniques propres au dropshipping vient lever les derniers doutes subsistant à son égard. En plus de son expertise, il fait preuve d’une grande honnêteté.

Quelques outils et notions utiles en e-commerce

Dans cette partie de notre article, nous essayerons de vous éclairer des notions et outils utiles dans le e-commerce. 

Inbound marketing

Le Inbound marketing se traduisant par marketing entrant désigne une stratégie de marketing visant à attirer des clients ou prospects à soi en se servant de l’internet. Concrètement, il s’agit d’influencer le contenu d’un site internet pour qu’il soit identifié par les moteurs de recherche comme un des meilleurs résultats et partagé sur les réseaux sociaux. Vous captivez l’attention de vos clients potentiels pour vendre vos produits. C’est une méthode en vogue et surtout utilisée par les entreprises pour « s’affranchir des frontières » entre vendeurs et consommateurs sur internet. De par cette définition, nous pouvons dire que le Inbound est une stratégie appliquée dans le e-business.

Community Management

Le community management encore appelé gestion de communauté est le métier d’une personne qui anime et qui assure la cohésion entre plusieurs groupes d’individus pour le compte d’une société, d’une marque, ou d’une institution. Ils interviennent dans les domaines du marketing, de la communication, et sur les réseaux sociaux et internet. Au nombre des attributions du community manager :

·         L’organisation d’échanges entre membres de la communauté ;

·         Préciser l’objectif des échanges et animer les discussions ;

·         Veiller au respect des règles de bienséance ;

·         Entretenir l’e-réputation de son employeur.

Avoir un community manager est très important pour fidéliser sa clientèle, car il sert de passerelle entre les promoteurs et leurs consommateurs.

Le taux de conversion

Le taux de conversion se définit comme la part de vos prospects que vous arrivez à fidéliser sur l’ensemble des prospects ayant effectivement visité votre site web. Évaluer le taux de conversion relatif à chaque étape de la fidélisation des personnes cibles vous permet de déterminer avec précision quel aspect de votre stratégie donne des résultats contre-productifs.

En moyenne, ce taux avoisinerait les 3 % en moyenne selon de récentes études menées dans le domaine. En e-commerce, connaître le taux de conversion permettra d’améliorer la stratégie de marketing de votre site pour augmenter le nombre de clients potentiels réellement fidélisés.

Cash Back

Le cashback que nous traduirons par « retour d’argent » est une technique fréquente en marketing. Elle consiste à appliquer des réductions chez des marchands partenaires par le biais de l’affiliation. On parle aussi de référencement payant. Cette réduction est appliquée après achat et la différence est retourné au consommateur généralement sur un compte créé en ligne à cet effet.

Précisons que l’affiliation est une collaboration impliquant une entreprise désireuse de développer son activité et un apporteur de trafic qui est généralement un site très visité. En contrepartie, l’apporteur de trafic reçoit une rémunération sur les recettes de l’entreprise.

Le mode de rémunération le plus fréquent est la rémunération au pourcentage calculée à partir du total des ventes et reversée sur la base d’un taux fixé lors de l’établissement du contrat d’affaires. Outre cette méthode, la rémunération fixe basée sur le paiement d’un montant fixe et la rémunération au clic sont aussi très utilisées.

Google AdSense

AdSense est la régie publicitaire de Google utilisant les sites web et les vidéos YouTube comme support pour publier ses annonces. Pour qu’un site web devienne partenaire de AdSense et génère des revenus publicitaires, ce dernier doit impérativement publier du contenu sur son propre site et y faire mention de AdSense en intégrant le code fourni par Google. Donc AdSense permet à Google de vendre du trafic.

AdSense s’oppose à AdWords qui quant à lui permet uniquement de vendre du trafic. Ces deux programmes agissent sur l’offrent et la demande de trafic comme en économie et, c’est sur cette base qu’est définie la valeur d’un clic. AdSense peut être appliqué à une chaîne YouTube auquel cas les recettes sont partagées entre l’administrateur de la chaîne et Google lui-même.

Et pour offrir plus d’autonomie à l’utilisateur, Google AdSense a mis au point google Ad Manager qui est un gestionnaire de publicités permettant à l’éditeur de gérer lui-même ses campagnes publicitaires et les zones où seront présentes les meilleures d’entre elles.

Seul bémol à retenir néanmoins, AdSense et inopérant quand le moteur JavaScript du navigateur de recherche de l’internaute est inactif et certaines applications ou extension d’application bloquent les publicités ce qui entraîne la baisse des recettes qui y sont relatives.      

Google Analytics

Lancé le 14 novembre 2005, Google Analytics est un outil gratuit d’analyse d’audience pour un site web ou application. Ce service est très souvent sollicité et la quasi-totalité du marché mondial des sites web soit 10 millions l’utilise. Google Analytics fonctionne et se rentabilise en utilisant le service AdWords pour faire des recettes. Même si Google Analytics est gratuit, il existe aussi le Google Analytics 360, payante avec quelques avantages comme l’intégration à Google BigQuery.

Quelques principes liés au e-commerce

Le commerce en ligne possède une multitude d’avantages, mais doit aussi se conformer à certains principes. Le premier concerne la livraison des commandes. Des solutions existent pour permettre au consommateur de recevoir sa commande intacte et les modes de livraison existants s’adaptent vite aux changements observés sur le marché. Malgré tout, il est important que les charges liées à l’acheminement des commandes ne soient pas imputées au consommateur, surtout si l’objectif est d’en faire un client régulier.

Le second principe quant à lui à rapport avec les modes de paiement des commandes par les consommateurs. Quitte à payer ses articles en lignes via une plateforme de e-commerce, mieux vaut privilégier le paiement avec carte contenant une date d’expiration sécurisée et libre plutôt que le paiement par minitel ou encore en vente par correspondance.

Et enfin, faire attention lorsque vous voulez passer une commande en ligne. Si vous ne l’avez pas fait, mais que vous souhaitez commencer à employer la méthode du e-commerce, assurez-vous bien de la légitimité de vos interlocuteurs avant d’envoyer votre argent. Cela vous évitera d’être l’une des nombreuses personnes victimes d’arnaque sur internet. D’après des statistiques relevées en 2015, les arnaques sur internet par carte bancaire ont connu une hausse de 60% et cette tendance continue aujourd’hui d’augmenter.

À propos de l’administrateur

Expert en rédaction web SEO, hyperactif du Web, passionné de technologie et fasciné par les moteurs de recherche, je partage avec vous les meilleurs bons plans, applications, nouveautés... et bien plus encore !

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *